{ position: center; }
Accueil / 4° séminaire / 4° séminaire – Recommandations

4° séminaire – Recommandations

En route vers une gouvernance mondiale rénovée – Défense, Énergie, Monnaie, Commerce : le partenariat Euro-BRICS comme condition d’une coopération non-conflictuelle entre pôles mondiaux

4° séminaire – Moscou (MGIMO), 23-24 mai 2013,  organisé par LEAP/E2020 en partenariat avec le MGIMO

A la suite du séminaire, les participants ont proposé une liste de recommandation aux dirigeants du G20 particulièrement urgentes à mettre en œuvre en amont du Sommet de St Petersbourg:

1. Vers une nouvelle architecture financière

  • Réduire la taille des banques et réactiver le Glass-Steagall Act séparant activités commerciales et d’investissement au sein des banques, en le complétant d’un mécanisme de surveillance des institutions financières (envisager une tutelle publique).
  • D’un modèle de bail-out à bail-in : restructurer un système financier occidental non-solvable aux seuls dépens des gestionnaires, actionnaires et créditeurs.
  • Interdire aux institutions financières de se livrer à la spéculation de matières premières énergétiques et alimentaires.
  • Créer un nouveau système monétaire international fondé sur un panier des monnaies des principales économies de la planète.

2. Vers de nouveaux principes pour le commerce trans-continental

  • En réponse à l’augmentation des conflits liés au commerce trans-continental, réserver les logiques de libre-échange aux entités régionales et favoriser celles de simple « facilitation commerciale », plus protectrices des différentes économies, au commerce entre blocs régionaux.
  • En réponse à l’accroissement de la méfiance publique vis-à-vis des accords commerciaux, garantir la transparence des négociations et l’implication des sociétés civiles concernées dans ce domaine.

3. Vers un accès non-conflictuel à l’énergie

  • S’appuyer sur l’expérience européenne de la CECA pour concevoir un Partenariat BRICS Stratégique en matière d’énergie, en charge de réguler et d’améliorer un accès non-conflictuel aux ressources.
  • Mettre fin au monopole de la City sur l’assurance et la gestion des risques en matière pétrolière.
  • Développer une initiative de Fonds Mondial destiné à financer la recherche et le déploiement de nouvelles technologies propres.
  • Concevoir un plan global visant à réduire/supprimer les subventions aux energies fossiles.

4. Le rapprochement Euro-BRICS comme matrice de la future gouvernance mondiale

  • Organiser un premier Sommet Euro-BRICS au plus tard en 2014.
  • Envisager la possibilité d’établir des Groupes de Travail Euro-BRICS sur des Thèmes Spécifiques avec une attention particulière à la coopération en matière de recherche scientifique et d’éducation.
  • Créer une plateforme Euro-BRICS de dialogue pour la « Facilitation Commerciale ».
  • Instituer des plateforme de dialogue Euro-BRICS en lien avec les différentes organisations internationales (OMC, etc…), par exemple dans le cadre des préparatifs de la 9ème Conférence Ministérielle de l’OMC qui se tiendra en Indonésie en décembre 2013
  • Moderniser le contrôle de la mobilité humaine et lancer un projet de « zone Schengen » Euro-BRICS
  • Introduire un agenda africain commun dans tous les sommets Euro-BRICS : promouvoir la coopération et la coordination entre l’Europe et les BRICS sur les questions africaines.
  • Envisager la création d’une agence de notation Euro-BRICS

5. Recommandation spéciale dirigeants de la zone Euro

  • Parachever l’indépendance monétaire de l’Euroland en finissant de sortir l’euro de l’infrastructure de la zone dollar, et notamment en cessant toute facturation de transactions internationales en dollars.