Accueil / Accueil / Home / Communiqué de presse : L’euro, enjeu stratégique des prochaines élections européennes

Communiqué de presse : L’euro, enjeu stratégique des prochaines élections européennes

Hier à Bruxelles, la conférence de lancement de la publication « L’Euroland dans tous états » (organisée par LEAP grâce au soutien de la BEI et de la fondation Ceci n’est pas une crise) a réuni une soixantaine de représentants de la société civile et de mouvements politiques, d’une part, et des représentants de banques et d’institutions, d’autre part, en un débat passionnant sur des sujets jugés habituellement rébarbatifs. Ce succès permet d’affirmer que les mouvements politiques européens qui concourront à la prochaine élection européenne doivent intégrer ce thème à leurs campagnes, formuler des propositions et les soumettre au débat. Il y a urgence, voici pourquoi :

« La force actuelle de l’économie de la zone euro en ce moment nous donne un sens erroné de confort… l’impression de ne plus avoir besoin de réformer… pourtant notre toit est encore bancal » (Boris Kisselevsky, Représentant Permanent de la BCE à Bruxelles).

Les besoins de réformes et de consolidation de la zone euro sont encore immenses. Mais les Etats-Membres peinent de plus en plus à s’accorder sur les priorités et méthodes : Europe du Nord et Europe du Sud, moteur franco-allemand, France contre « 8 pays du nord », tous envoient des signaux clairs d’un désaccord qui met en péril l’avenir proche de notre continent.

Pierre Larrouturou rappelait à juste titre, dans son discours sur les enjeux de financement du Pacte Finance-Climat qu’il défend, que le FMI venait de mettre en garde contre un risque de crise « susceptible de provoquer des dégâts dix fois plus important qu’en 2008« .

Face à l’ampleur des défis, LEAP pose depuis longtemps déjà un pari de « légitimation par la démocratisation » de la gouvernance de la zone euro imposant une réflexion et des actions concrètes « pour que les citoyens de la zone euro se réapproprient leur monnaie » (Cédric du Monceau) et pour que des mécanismes démocratiques soient mis en place connectant ces citoyens au système décisionnel eurolandais (ex: super comité de la zone euro au sein du Parlement européen; ou Parlement de la zone euro à proprement parler).

« L’Union Economique et Monétaire (UEM) est avant tout un projet politique » rappelait d’ailleurs Philippe Maystadt, quelques semaines avant de décéder, dans l’interview qu’il a accepté de donner à LEAP dans le cadre de la publication dont il était question.

Pour réussir ce pari de démocratisation, il s’agit de montrer qu’au-delà de la technicité des mesures de stabilisation de la zone euro, le débat sur la gouvernance de l’Euroland parle de « donner à l’Europe les moyens de sa politique » (Marie-Hélène Caillol) et permet donc d’aborder de manière cette fois réaliste – parce que prenant en compte la faisabilité financière – la question du modèle de société que les Européens souhaitent. Fiscalité, grands investissements, environnement, Europe sociale, défense européenne, … tous ces sujets resteront lettre morte tant que l’Europe ne sera pas capable de les financer sur la base d’une zone euro forte, stable et légitimement gouvernée.

Pari réussi donc pour LEAP qui lance ainsi le débat grâce à ce premier débat citoyen auquel la publication « L’Euroland dans tous ses états » donnait lieu hier à Bruxelles dans les locaux et avec le soutien de la Banque Européenne d’Investissement dont le Représentant, M. Pierre-Emmanuel Noël, a pu dire qu’ « il avait fait souffler l’esprit européen entre ces murs« .

Si vous souhaitez en apprendre davantage et/ou interviewer organisateurs, partenaires ou orateurs, n’hésitez pas à contacter Geta Grama-Moldovan (getagramamoldovan@leap2020.net / 00 33 6 03 33 29 84).

Orateurs: Pierre Larrouturou du Pacte Finance-Climat, Olivier Derruine des Verts européens, Pierre-Emmanuel Noël de la BEI, Boris Kisselevsky de la BCE, Laurent Paul de la Banque de France, Frédérique Vanhaelen de la fondation Ceci n’est pas une crise, Pierre Defraigne de la Fondation Madariaga, Cédric du Monceau de la Commune d’Ottignie-Louvain-la-Neuve, Marie-Hélène Caillol de LEAP, Robert Polet de l’Institut européen d’administration publique.

Contact : getagramamoldovan@leap2020.net
Lien vers la publication « L’Euroland dans tous ses états » (Ed. Anticipolis)
Video de la conférence : https://www.facebook.com/globaleuropeanticipationbulletin/videos/1669449293170505/
Organisateur : LEAP (Laboratoire européen d’Anticipation politique)
Avec le soutien de: Banque européenne d’Investissement (BEI) et Ceci n’est pas une crise

À propos Marie Hélène